Saviez-vous que...
Fermer

La médecine de l’Europe moderne était très différente de celle d’aujourd’hui. Le chirurgien de la Nouvelle-France assumait un rôle qui correspondrait de nos jours aux fonctions du médecin moderne. Il était chargé de soigner les patients, mais surtout de demeurer à leur disposition en tout temps. De son côté, l’apothicaire vendait des remèdes aux maux communs, sa tâche s’apparentant à celle du pharmacien d’aujourd’hui. Fait notoire, le premier colon à venir s’établir en Nouvelle-France, Louis Hébert, était aussi un apothicaire reconnu.

Abonnez-vous à notre infolettre!

Le contenu de cette page est optimisé afin d’être lu en format paysage. Nous vous suggérons de tourner votre appareil pour continuer votre lecture. Pour poursuivre à la verticale, appuyez sur le bouton.

Je préfère continuer à la verticale